Prénom NOM : Lucie TISSERAND

                                              

Adresse mail (institutionnellede préférence) : lucie.tisserand19@gmail.com

 

TITRE DE LA THÈSE ENPREPARATION : Figures del’esthétique iki dans les œuvres littéraires et picturales de la fin del’époque Edo --- à travers les œuvres de Tamenaga Shunsui (1790 -1844) et TôriSanjin (1790 – 1858) ---

 

DIRECTEUR DE THÈSE : Jean-Pierre GIRAUD

 

MOTS-CLÉS  THÈSE (5) : Japon, Esthétique,Edo, Littérature, Iki

 

THÉMATIQUES DE RECHERCHE :

En 1930, le philosophe japonais Kuki Shûzô publie un écrit qui seraconsidéré par les chercheurs les générations ultérieures comme l’ouvrage deréférence dans les études sur l’iki :La Structure de l’iki. En unecentaine de pages, Kuki définit l’ikiet le conceptualise. Mais cette démarche comporte inéluctablement des pointsfaibles : en faisant de l’iki unconcept, Kuki fixe des délimitations claires à cette esthétique et exclue de lasorte de nombreuses nuances qui existent dans son acception. Cependant laconscience esthétique traduite par le terme ikiest loin d’être arrêtée, elle évolue au gré des auteurs, et son sens fluctuepareillement. Nos travaux s’arrêtent sur deux auteurs de la fin de l’époque Edo(1603-1868), Tamenaga Shunsui, précurseur et principal représentant des ninjôbon, chez qui l’iki s’inscrit dans une « union du corpset de l’âme », et Tôri Sanjin, auteur critiqué par ses pairs mais néanmoinsatypique dans son utilisation et ses représentations de l’iki. Notre étude se veut donc être une invitation à reconsidérerl’esthétique iki dans toute sadiversité, à découvrir ou redécouvrir des auteurs d’un genre qui, bien quepopulaire, n’en est pas moins riche et plein d’intérêt. Elle propose uneanalyse de cet idéal qui dissimule, derrière une attitude existentielle prônantélégance et sophistication, la réalité parfois lugubre de la vie des villes aucrépuscule de l’ère des Tokugawa.

 

PUBLICATIONS

 

COMMUNICATIONS

 

CONTRIBUTION À L’IETT 

 

 

 

IMPORTANT 

Pour chaque publication/communication/contribution, indiquez dans quel(s) axe(s) de l’IETT se situent vos travaux, en précisant :

« A1 » pour Axe 1 : Genre, identités, intersections

« A2 » pour Axe 2 : Textes, arts et contextes

« A3 » pour Axe 3 : Migrations, diasporas, citoyennetés et sécurité

 

 

Lucie TISSERAND